Lies de Wolf
Plasticienne

J’ai toujours eu une préférence pour les endroits où l’histoire peut encore être ressentie.
Après la première participation en 2012 à l’invitation de Johanna Boer, le contexte historique de Dourdan autour du château m’a inspiré divers projets in situ lors des éditions de Pensées Sauvages. Installations avec des titres tels que Les voix d’autrefois ou Bannières Héraldiques, bannières faites des marques de suie d’enjoliveurs.
Pendant des siècles, les toiles de peinture ont été porteuses de l’ambition de capturer la vie. Au cours de nos décennies, divers supports audiovisuels ont été ajoutés, qui se révèlent tout aussi rapidement obsolètes. Vanitas, en d’autres termes.
C'est ce que j'ai voulu dépeindre, pour cette sixième édition, en utilisant le dos des toiles, en y découpant des trous et en les complétant par des images circulaires dans une position qui suggère le mouvement.
Le kalendarium du livre d’heures médiéval Les Très Riches Heures du Duc de Berry, dans lequel le château aurait été représenté pour le mois d’avril, a joué un rôle à cet égard.
C’est pourquoi le titre de cet assemblage pour 2022 est Les Trous du Temps Perdu.