Miles McKenna
Collages photographiques
J’aime faire des collages parce que les possibilités sont infinies. Ce qui m’intéresse surtout, c’est de prendre des images et de les réinterpréter à ma manière. Ce faisant, l’image initiale est détournée, son sens vire d’une manière quelquefois surprenante même pour moi car je me laisse porter en chemin par les images et comment elles vont ensemble. Les images que je choisis pour travailler changent selon mes humeurs et elles les représentent. Par exemple, les images aquatiques m’attirent quand je me sens dériver, un sentiment qui m’était bien familier pendant la pandémie. Ce que j’aime avec les collages c’est mettre des sujets qui m’intéressent dans des environnements que je peux créer de toutes pièces, ce qui est plus difficile à faire avec la photo. C’est en cela que les possibilités sont infinies, un sentiment libérateur quand ce qui se passe autour de nous dans le monde semble dicter beaucoup.